Comment s’informer sur les ventes ?

  • En allant sur Internet regarder les sites qui publient les ventes aux enchères en France : www.interencheres.com, www.auction.fr et www.drouot.com ; ces sites offrent la possibilité d’assister à la vente depuis son ordinateur ou de son téléphone et d’enchérir en direct dans les mêmes conditions que si vous étiez dans la salle.
  • En visitant les sites internet des maisons de vente que vous connaissez, les catalogues des prochaines ventes y sont présentés et les possibilités d’achats expliquées.
  • En lisant la presse spécialisée : la Gazette de l’Hôtel Drouot paraît tous les vendredi, elle répertorie les belles ventes en France et publie des articles très intéressants sur tous les domaines du marché de l’art. Le journal le Moniteur des Ventes paraît deux fois par semaine et répertorie les ventes aux enchères des stocks d’entreprises en liquidation judiciaire.

Venir à l’exposition avant la vente

Cela vous permet de poser des questions sur les objets qui vous intéressent au Commissaire-Priseur et aux experts présents.

Les termes utilisés pour la description ont un ordre qui a une grande importance et il faut connaître le sens précis de certains d’entre eux.

  • Un « bureau Louis XVI » est un bureau qui date du règne de Louis XVI. Lorsqu’il est dit qu’un bureau est « de style » : il n’y a aucune garantie d’époque, même s’il est précisé « bureau de style Louis XVI ». Ce bureau n’a pas été produit pendant la période couverte par le style Louis XVI. Il peut être ancien, du 19ème, par exemple, ou récent et acheté en boutique.
  • Lorsqu’on vous présente un portrait de Louis XV « d’après Nattier », il n’y a pas de garantie d’artiste. Il en est de même avec l’expression : « dans le goût de Nattier ».
  • Un Faux est une copie ancienne ou récente réalisée dans le but de la faire passer frauduleusement pour une œuvre d’époque.
  • Atelier de … : Mention dans la description d’une œuvre d’art suivie d’un nom d’artiste, elle garantit que l’œuvre a été exécutée dans l’atelier du maître cité ou sous sa direction.
  • Attribué à … : Mention dans la description d’une œuvre d’art suivie d’un nom d’artiste, elle garantit que l’œuvre ou l’objet a été exécuté pendant la période de production de l’artiste mentionné et que des présomptions sérieuses désignent celui-ci comme l’auteur vraisemblable.

Conduite à tenir le jour de la vente

Il est toujours préférable d’être présent le jour de la vente soit dans la salle, soit en direct sur Internet.

  1. Si vous êtes présent dans la salle, il y a deux méthodes pour enchérir :

    Soit faire signe au Commissaire-Priseur : lever le doigt, agiter son catalogue, ou faire un signe de tête, c’est la méthode utilisée pour celles et ceux qui veulent rester discrets… Mais à réserver aux initiés.

    Soit annoncer à haute voix son enchère ce qui est préférable, car un simple signe au Commissaire-Priseur peut lui faire penser que vous enchérissez de 100 € sur la dernière enchère. Tandis que si vous vous exprimer à haute voix vous pouvez limiter votre enchère à 20 ou 50 €.
  2. Si vous êtes devant votre ordinateur ou votre téléphone, vous enchérissez en cliquant sur le montant de l’enchère que vous souhaitez porter, avec l’image et le son de la salle vous sentez l’ambiance de la vente et vous pouvez vous rendre compte de l’intérêt des autres amateurs pour les objets qui vous intéressent.
  3. Acheter par téléphone : un collaborateur de l’étude vous appelle et vous fait participer aux enchères pour les lots que vous avez signalés. Vous êtes appelés 5 minutes avant l’objet qui vous intéresse afin d’être plus serein pendant votre enchère.
  4. Laisser un ordre d’achat : vous indiquez au Commissaire-Priseur ou à l’expert le montant maximum que vous consentez à offrir pour un objet, le jour de la vente vos enchères seront portées à votre place, dans la limite que vous avez fixée.

Dans tous les cas, si vous êtes le dernier enchérisseur, vous deviendrez l’heureux propriétaire de l’objet.

Le vendeur dans les ventes aux enchères publiques

Le vendeur est LE client du Commissaire-Priseur, c’est le vendeur qui accorde sa confiance à ce professionnel. Leur but est commun, vendre le plus cher possible, car le Commissaire-Priseur est rétribué par une commission sur le prix atteint par l’objet.

L’intérêt essentiel de la vente aux enchères est de mettre en concurrence le plus grand nombre possible d’amateurs pour tenter d’obtenir le meilleur prix possible.

Les frais à la charge du vendeur sont de 18% TTC, incluant les catalogues, les publicités, les frais d’expertise et l’organisation de la vente. Planète des Arts règle ses vendeurs sous deux jours ; en effet, les clients nous payent par carte de crédit ou par virement bancaire, ce qui raccourcit considérablement les délais de paiement.

Dictionnaire de la vente aux enchères

Voici toutes les définitions et questions-réponses sur tout ce que vous devez savoir dans le déroulement des ventes aux enchères.

Pour demander une estimation ou un rendez-vous, contactez-nous



    * champs obligatoires

    Retour haut de page